Le casse-tête du petit-déjeuner – Part 1 : le muesli, mon chouchou n°1

Mon changement d’alimentation a coïncidé avec une soudaine envie de prendre un petit-déjeuner. Avant, deux cafés sucrés faisaient mon bonheur, je n’avais jamais envie de rien d’autre. Médecins, nutritionnistes et naturopathes avaient tenté à maintes reprises de me faire entendre que le petit-déjeuner est une étape importante dans l’alimentation quotidienne, rien à faire, il ne passait pas. Je ne sais pas ce qui a entraîné ce changement, toujours est-il qu’aujourd’hui, plus question de m’en passer. Je ne suis pas fan des saveurs salées matinales, mais comme le sucre était complètement proscrit de mon alimentation, j’ai dû trouver des alternatives sucrées qui ne soient pas du « vrai » sucre, mais plutôt du sucre naturel contenu notamment dans les fruits.

J’ai souvent essayé de varier les ingrédients de ce premier repas de la journée, rien à faire, je reviens toujours à mon éternel muesli. Je le prépare moi-même, en quantité suffisante pour tenir au moins deux semaines.

Avant de commencer les choses sérieuses du petit-déjeuner, je bois le jus d’un citron dans de l’eau tiède ou tempérée, une demi-heure au moins avant de manger. Pourquoi de l’eau tiède ? Parce que si l’eau est froide, notre organisme va dépenser plus d’énergie à l’assimiler. Le jus du citron favorise l’élimination des déchets et des toxines, c’est donc un bon dépurateur pour le foie. Il a également un effet diurétique qui augmente l’activité rénale et aide à éliminer les toxines. Enfin, il nettoie le tube digestif et sa teneur en vitamine C boostera ton énergie. Bref, le jus de citron au saut du lit est ton nouvel allié incontournable !

Je débute mon petit-déjeuner invariablement avec des fruits. Quoique je mange, les fruits accompagnent toujours mon début de journée. Je les consomme soit sous leur forme entière, soit en jus, ou encore en smoothie. Les pressés du matin peuvent se contenter d’un bon smoothie. Nous y reviendrons, je te donnerai des recettes de smoothies boosters d’énergie, d’immunité… plein de bonnes choses en perspective!

Revenons à mon petit-déjeuner préféré. Le muesli est extrêmement facile à préparer, il suffit d’avoir tous les ingrédients, c’est probablement l’étape la plus complexe… Je me fournis en magasin bio pour trouver tous les composants de mon muesli :

160 g de flocons d’avoine (pour ma part, je choisis ceux sans gluten étant donné mon intolérance). Tu peux remplacer les flocons d’avoine par des flocons d’autres céréales, ou les mélanger. On trouve assez facilement des flocons de riz, de quinoa…

120 g de noix de coco râpée

1/3 de tasse de sarrasin

1/3 de tasse d’oléagineux au choix (1/3 de tasse de chaque) : ici, j’ai mis des cerneaux de noix et des amandes que je laisse entiers.

2 c à s de graines de lin broyées. Pourquoi broyées ? Elles sont plus facilement assimilables par l’organisme

1/3 de tasse de graines de courge et la même quantité de graines de tournesol

2 c à s de graines de chia

2 c à s de baies de goji

les friandises tranchées finement : 1/3 de tasse de raisins secs, 4 abricots secs, 2 figues séchées, 2 c à s de cranberries (canneberges en bon français)

IMG_0753

 

 

 

 

 

 

 

Je verse sur 4 c à s de ce succulent mélange un lait végétal au choix et je laisse gonfler 5 minutes. Les graines de chia gonflent de 6 fois leur volume quand elles sont en contact avec des liquides, ce qui épaissira votre muesli. Personnellement, je ne mets pas beaucoup de lait (125 ml max) mais une fois encore, ton goût guidera tes choix. Si tu en as le courage, tu peux fabriquer ton lait toi-même, sinon, tu en trouveras tout un éventail dans les magasins bios, souvent aux saveurs mélangées (avoine, riz, noisette, amande…), ce qui permet de varier les goûts souvent et facilement.

IMG_0758

Souris, la journée commence bien !

image_pdfimage_print

Flo Bovy

2 Comments

  1. Bonjour flo, je suis ravie de découvrir ce blog par l’intermédiaire d’une amie commune. Dans cette recette de musli, le sarrasin est-il cru? (j’avoue ne jamais en avoir acheté mais j’ai hâte de gouter :-). Merci bcp

  2. Salut Fred, le sarrasin peut se manger cru, à condition qu’il soit germé, ou bien déshydraté. Pour germer des céréales, il suffit de les tremper dans de l’eau pendant 12 heures, ensuite, de les rincer plusieurs fois (surtout le sarrasin, il s’agit d’une graine à mucilage, du coup, il y a une espèce de substance visqueuse dont il faut se débarrasser). Puis, tu places sur ton bocal un morceau de toile à moustiquaire et tu le laisses la tête en bas, tout en rinçant toutes les 12 heures. Pour le sarrasin, maximum 48 heures de germination. Tu peux toujours lire cet article où je parle plus longuement de la germination du sarrasin : https://www.flo.brussels/risotto-de-sarrasin-aux-cepes-topinambours-coulis-de-brocoli/
    Tout cela a l’air contraignant, mais c’est une question d’organisation et puis surtout, ça vaut la peine, le sarrasin, c’est délicieux !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *