Dips d’apéro : le houmous de pois chiches

Dans la série des petits délices à servir à l’apéro, le houmous de pois chiches occupe une place de choix dans mon coeur et dans mon frigo. Je ne suis jamais à court et j’en mange pratiquement tous les jours.

Le plus difficile, c’est d’obtenir la texture parfaite. Une des astuces est bien sûr d’ajouter de l’eau et de l’huile d’olive, mais la quantité varie d’une fois à l’autre, en fonction des pois chiches utilisés, du temps de cuisson, de la germination de ceux-ci. Oui je fais germer les pois chiches, parce que, quitte à te faire plaisir, autant que ton corps puisse en profiter.

IMG_1357Je fais germer les pois chiches pendant 36 heures avant de réaliser cet houmous selon la technique dont je t’ai déjà parlé ici ou ici et que, je suis sûre, tu maîtrises à la perfection.

Les ingrédients :

1/2 tasse de pois chiches germés
Le jus d’un demi citron
Une bonne pincée de cumin
2 c à s de tahin
7 c à s d’huile d’olive (selon la consistance, commence par 4 et ajoutes-en au fur et à mesure)
1 ou 2 gousses d’ail (en fonction de ton goût)
Pour saler : fleur de sel (1 pincée) ou du tamari (1 c à s)
De l’eau selon la consistance

Tu cuis les pois chiches à la vapeur pendant une bonne dizaine de minutes.
Tu les places, avec les autres ingrédients, dans le blender. Tu mixes jusqu’à obtenir la consistance désirée, et tu la rectifies avec de l’eau et/ou de l’huile.

A déguster avec du pain des fleurs, ou des légumes crus.




Dips d’apéro : le houmous de lentilles germées

Quand tu décides de reprendre très sérieusement ton alimentation en main, souvent, tu te dis que tu ne pourras plus inviter tes amis à manger chez toi, parce que tu les imagines mal manger deux radis… Image fausse et affreusement désespérante ! Maintenant que tu as de délicieuses recettes qui provoquent l’unanimité, cet exercice s’avère de plus en plus facile pour toi, n’est-ce pas ? Une fois que tu as trouvé le menu qui conviendra à tous les goûts vient le casse-tête de l’apéro. Et souvent, bien malgré toi, tu ouvres un paquet d’innommables… tranches de pomme de terre. Oups !

Alors que des solutions saines et délicieuses existent ! La première, tu la connais, il s’agit de l’irrésistible tartare d’algues dont je te parlais ici. Quand les gens le goûtent pour la première fois, le scepticisme se lit sur les visages. Le complément alimentaire n’est toujours pas prêt à passer le pas, mais les autres goûtent plus ou moins joyeusement, ce qui est une bonne nouvelle ! Quant à toi, j’en suis sûre : le tester, c’est l’adopter.

La seconde petite merveille apéritive, c’est le houmous de lentilles aux tomates séchées. Je l’ai déjà préparé avec trois sortes de lentilles différentes, et c’est chaque fois un succès. Et dans le troisième pot qu tu vois sur la photo se trouve un grand classique : le houmous de pois chiches, mais tu me connais, je ne me suis pas contentée de la version simple, je fais germer mes pois chiches (et hop, en plus, c’est bourré de bonnes choses). Je t’en parlerai dans un prochain billet.

Pour ce houmous de lentilles, tu as besoin :IMG_1420

1/2 tasse de lentilles germées (je te rappelle la technique ci-dessous)
7 demi tomates séchées réhydratées au moins 4 heures dans de l’eau
1 ou 2 jeunes oignons
5 c à s d’huile d’olive (ou plus, selon la consistance)
Une pincée de sel (fleur de sel ou sel de l’Himalaya) ou un autre salant de ton choix
Un peu d’eau

IMG_1355

Tu fais germer tes lentilles pendant 36 heures : d’abord, tu les trempes pendant 12 heures dans de l’eau à l’abri de la lumière (la nuit, c’est idéal).

Ensuite, après ces 12 heures, tu les rinces et tu les mets dans un germoir et tu les rinces toutes les 12 heures jusqu’à ce qu’un petit germe apparaisse.

Tu les cuis ensuite quelques minutes à la vapeur (5 minutes suffisent souvent, en fonction des variétés de lentilles). Comme ça, ça peut paraître un peu fastidieux, mais crois-moi, c’est vraiment une question d’habitude.

C’est exactement le même principe que pour le sarrasin dont je te parlais longuement ici.

Une fois que tes lentilles sont cuites, tu les mets dans le bol du blender avec les autres ingrédients et tu mixes. Rectifie la consistance selon ton goût, tu peux ajouter de l’eau et/ou de l’huile d’olive.

Il n’y a plus qu’à appeler les copains !




Houmous de betterave

Il y a quelques temps, le complément alimentaire et moi sommes allés manger chez Tan. Je suis personnellement une convaincue comme tu auras pu t’en rendre compte en lisant mon article à ce sujet. Mon insistance a eu raison de son scepticisme et il a enfin accepté mon invitation. Hé bien, il n’a pas été déçu ! Il a même presque dit qu’il y retournerait, un succès sur toute la ligne… En guise de mise en bouche, ce soir-là, nous avons eu droit à un houmous de betterave à tomber par terre avec un « taboulé » de brocoli et des oléagineux concassés par dessus.

Une pure merveille, un souvenir culinaire qui m’accompagnera longtemps. Du coup, dans ces cas-là, je ne rêve que d’une chose : reproduire la même recette chez moi. Je m’étais lancé ce défi pour le nouvel an. Je m’étais dit que ça donnerait une petite touche de fraîcheur dans le magnifique buffet que mes convives et moi avons réalisé. Je me suis donc exécutée, et le résultat est tout à fait à la hauteur de mes espérances !! Cette recette peut servir d’apéro ou d’entrée.

Alors, voici la recette :

1 belle betterave crue
1/4 de tasse de graines de tournesol trempées (minimum 6 heures)
1/8 de tasse de noix de cajou trempées (minimum 6 heures)
1 c à s de tahin (purée de sésame)
2 c à s de jus de citron
6 c à s d’huile d’olive
1 c à s de tamari

Mixe le tout et ajoute de l’huile d’olive si la consistance n’est pas suffisamment onctueuse.

Pour le « taboulé » de brocoli :

Quelques fleurs de brocoli mixées au robot avec la lame en S.

Concasse quelques oléagineux de ton choix. J’ai opté pour des noix de cajou et des pistaches.

Ensuite, tu peux disposer le tout en couches : une couche de houmous, du brocoli et des oléagineux concassés.

A toi de comparer maintenant !