Le rôti de saumon farci au fromage d’oléagineux

Si, dans la bande d’affamés qui s’installe à ta table tu comptes des sceptiques, cette recette risque de mettre tout le monde d’accord : c’est délicieux !

J’avais l’habitude de préparer ce rôti de saumon avec de la ricotta auparavant, c’est donc naturellement que je l’ai remplacée par un fromage d’oléagineux, dont je t’ai déjà présenté une recette ici (celle-ci est un peu différente, comme ça, tu pourras toi-même créer ta propre recette ensuite). Le mélange saumon, fromage, tomates séchées et estragon frais ne peut que susciter l’unanimité. J’entends déjà d’ici les petits estomacs affamés réclamer ton « fameux saumon ».

Comme il y a plusieurs choses à préparer, mettons-nous au travail immédiatement.

Le fromage d’oléagineux :

1/2 tasse de noix de cajou ayant trempé 6h
1/4 de tasse de pignons de pin
1/4 de tasse de pistache ayant trempé 6h
1 bouquet d’herbes de ton choix. Moi, j’ai employé de la cressonnette.
1 c à s de levure noble (optionnel, je n’adore pas son goût, mais si tu aimes, tu peux en mettre plus)
un peu d’eau et d’huile d’olive.

Mixer tous les ingrédients. Ajoute de l’eau en fonction de la consistance souhaitée. Tu risques d’avoir trop de fromage pour la recette, tu pourras alors en tartiner quelques tranches de pain des fleurs le lendemain midi.

Il faut être un minimum organisé pour faire tremper les oléagineux, mais c’est clairement une question d’habitude. Disons que quand tu as envie de réaliser cette recette, tu dois y penser le matin.

Le rôti :

1 morceau de saumon de 300 g
des tomates séchées que tu as préparées de tes petites mains en suivant la recette ici
de l’estragon frais
sel et poivre

Coupe le saumon en deux et enduis un morceau de fromage d’oléagineux, recouvre-le de tomates séchées. Personnellement, j’en ai utilisé une bonne dizaine parce que j’adore ça. Tu peux bien sûr en mettre moins.

Saupoudre de l’estragon coupé en morceaux.

Sale et poivre.

Referme le « sandwich » à l’aide de l’autre morceau que tu places tête bêche pour que ça tienne correctement. Si tu as affaire à un saumon récalcitrant, tu peux toujours utiliser du fil alimentaire pour le « saucissonner ».

Au-dessus, pour « gratiner » le rôti, saupoudre de chapelure d’oléagineux. Pour la réaliser, je mixe (mais pas trop finement pour qu’il y ait encore des morceaux) des pistaches, des pignons, des noix de cajou, des graines de tournesol, de courge et de fenouil. Je la conserve dans un bocal et j’en ai toujours à portée de main.

saumon fromage oléagineux saladeEnfourne à 180° pendant 20 minutes. Tu peux aussi « gratiner » ta croûte quelques minutes sous le grill (et sous surveillance !).

J’aime quand le saumon est encore rosé en son cœur pour que ce ne soit pas trop sec. Je sers ce délice avec une petite salade assaisonnée très simplement, pour avoir un peu de « fraîcheur » dans l’assiette. Laisse parler tes envies du moment.

Régale ta tribu !




Des tomates séchées maison

Tu vas vite t’en rendre compte, j’aime utiliser les tomates séchées pour réaliser un petit coulis, une marinade ou encore un dip ou pourquoi pas dans une salade tout simplement… Je trouve que leur saveur ensoleillée rehausse les préparations hivernales. Je suis une grande mangeuse de tomates l’été, et donc, il m’arrive d’être envahie d’une vague de désespoir l’hiver de ne plus pouvoir en manger. Tu me diras que nos étals sont recouverts de tomates toute l’année, mais souviens-toi des grands principes : « tu consommeras des fruits et légumes de saison » et la saison de ce beau fruit rouge est le plein été. En hiver, elle est acidifiante…

Je suis toujours effrayée du prix des tomates séchées que l’on trouve dans le commerce. Alors qu’il est si facile de les préparer soi-même. Dès que l’été commence à décliner, le prix des tomates décline avec lui. C’est alors le bon moment pour s’en procurer une bonne quantité et s’enfermer dans sa cuisine pour préparer les bocaux dont tu seras fier une fois l’opération réalisée.

tomates dans le fourPour 3 bocaux, tu as besoin de :

3 kg de tomates (j’ai choisi des tomates en grappe)
du sel de l’Himalaya
des herbes de Provence
de l’huile d’olive

Détaille les tomates en 8 si elles sont grosses, en 4 si elles sont petites. Place-les sur une plaque allant au four recouverte de papier sulfurisé. Sale les tomates et saupoudre-les d’herbes de Provence. Badigeonne-les d’huile d’olive.

pot de tomates séchéesEnfourne à 90 ° pendant 5 à 6 heures (je te l’avais dit que tu allais t’enfermer dans ta cuisine !)

Une fois les tomates séchées, conserve-les dans des bocaux en verre au frigo. Ajoute de l’huile d’olive à hauteur pour qu’elles y soient bien plongées. N’hésite pas à utiliser l’huile dans laquelle elles baignent…

 

Bel hiver !