Une journée au musée du train

Parfois, je quitte ma cuisine et je ne vais pas forcément tout de suite au restaurant, non non, parfois, je me déplace carrément en visite culturelle. Quand il s’agit de découvrir un nouveau site dans la capitale, c’est d’autant plus agréable. Nous avions entendu parler du musée du train qui a élu domicile dans la magnifique gare de Schaerbeek en septembre. Grande chance pour nous : le tram 92 part de chez nous et arrive juste en face de la gare. Bien qu’étant motorisés, le complément alimentaire, le rejeton vitaminé et moi-même aimons nous déplacer en transports en commun. Certains penseront que nous sommes des êtres singuliers, que lorsque l’on n’est pas contraint et forcé d’emprunter les appareils de la STIB, on s’abstient. Hé bien non, nous trouvons qu’il est agréable de découvrir la ville en prenant le temps, hors des heures de pointe, du stress au volant et des conducteurs-tueurs. Pas besoin de trouver une place, ni de céder une éventuelle priorité de droite, de subir les humeurs de l’automobiliste mal luné ni de hurler des insanités au risque de choquer les chatières oreilles à l’arrière du véhicule. Bref, que du bonheur !

A notre arrivée, nous n’étions visiblement pas les seuls à avoir eu l’idée et la file se tortillait jusqu’à l’extérieur du bâtiment. Qu’à cela ne tienne, le service d’accueil est très efficace, et nous n’avons pas patienté trop longtemps. Si tu veux économiser le prix de l’audio-guide, une application facilement téléchargeable sur ton smart phone a été mise au point. Elle reprend exactement les mêmes infos que l’audio-guide. Bon, évidemment, tu as l’impression et l’air de téléphoner pendant toute la visite, mais c’est un détail que tu oublies vite. La salle des pas perdus reprend d’anciennes installations d’intérieur de gares (vieux guichets, costumes d’époque, anciens tickets…). Les boiseries sont somptueuses et la taille de la salle te fait oublier que nous sommes probablement très nombreux.

Continue Reading

image_pdfimage_print