Vittel – la nature toute proche !

Comme je te le disais en ce début de semaine, je suis partie le week-end dernier avec mes amies S et F à Vittel, au Club Med. J’y suis déjà allée en famille, pendant les grandes vacances. Je connais donc l’endroit. Mais je ne connaissais pas la région sans enfant, entre copines ni en automne, ce qui change la donne. Cette saison me ressource et je me sens comme renaître. C’est pour moi le moment des bilans, celui pendant lequel je me recentre, je médite, je m’interroge… je fais le point. Et j’essaye d’être le plus souvent possible en contact avec la nature, je marche dans les bois et respire ce bon air d’automne. Vittel s’est donc avéré être une option intéressante dans cette optique.

Cela faisait assez longtemps qu’on avait envie de partir toutes les trois, de s’évader le temps d’un week-end où chacune a 10 ans de moins, où ta seule préoccupation est de fermer la porte de ta chambre à clef, que même ça, tu oublies une fois sur deux… mais il a fallu attendre que la création de famille des unes et des autres se termine, et pour certaine(s), ça a pris plus de temps que pour d’autre(s) ! Nous avions envie d’un endroit pas trop éloigné de Bruxelles, assez facile d’accès, pas trop cher et où on pouvait profiter de soins et de bien-être. Assez rapidement, notre choix s’est porté sur Vittel, ville bien connue pour ses cures et ses thermes, à seulement 400 kilomètres de chez nous. Nous avons réservé au mois d’août et nous avons bénéficié d’un tarif que nous avons trouvé assez avantageux : 360 € pour 3 nuits, 4 jours, en chambre individuelle. Ce que tu ne sais peut-être pas, c’est qu’au Club Med, tout est compris, tu manges à ta faim trois fois par jour (plus les apéros deux fois par jour, le goûter et j’en passe, tu l’auras compris, tu ne meurs pas de faim), tu bois ce que tu veux quand tu le veux et tu pratiques les sports que tu veux en bénéficiant d’un encadrement professionnel. Je pense que nous aurions difficilement trouvé moins cher ailleurs.

le grand hotelNous sommes arrivées jeudi dans l’après-midi avec le soleil. Nous nous sommes installées dans nos chambres qui donnaient toutes sur la terrasse du bar. Très jolie vue. La déco des chambres est un peu ancienne, mais le confort est optimal et elles sont bien entretenues. Ensuite, découverte du parc. Le Club Med est situé dans le parc de Vittel, véritable poumon de la ville qui s’organise autour de celui-ci. Le Palmarium rassemble les sports intérieur (comme le badminton, le tennis de table, le fitness, la salle de muscu et de cardio et la piscine). Un peu plus loin dans le parc, une multitude de terrains de tennis n’attendent que le champion qui sommeille en toi. Les golfs sont également assez réputés ainsi que l’équitation. Il y a même des courses hippiques organisées le dimanche à l’hippodrome, ça c’est chic ! Le Grand Hotel (où nous logions) domine par son escalier majestueux et son architecture du début du 20e siècle, magnifique ! Tous les édifices du parc sont à l’avenant. C’est un peu comme un voyage dans le temps, au siècle passé. Tu imagines les dames descendre le grand escalier dans leurs robes longues, protégées par une ombrelle.

les lacs de ContexévilleLe Club Med de Vittel est réputé pour les sports. Il y a en effet moyen de bouger durant le séjour. Pleine d’entrain et de motivation, j’avais emporté des tenues de sport en surnombre… on ne sait jamais que les copines aient oublié leur matériel, ce qui était le cas… Mais je me suis finalement contentée presque exclusivement de la marche. Le matin, une marche rapide d’un peu plus d’une heure est organisée. Un bon moyen de se nettoyer les poumons et de découvrir la région. Autant te dire que j’étais désespérément la seule de nous trois au rendez-vous. L’après-midi, d’autres marches, plutôt découvertes, sont organisées par la Vigie des Eaux. C’est l’Office de tourisme de Vittel, un bien joli nom pour une noble fonction. On y marche bien plus lentement mais les indications botaniques et historiques de Stéphanie, la guide, valent la peine. Elle connait la région comme sa poche et lui est totalement dévouée. Et si tu n’es pas fan de balade en groupe, que tu préfères marcher à ton propre rythme, la Vigie des Eaux peut te conseiller des parcours avec une carte très bien détaillée. Dimanche, avant de repartir, nous sommes allées jusqu’aux lacs de Contrexéville, superbe promenade de presque trois heures dans la campagne où nous n’avons croisé pratiquement personne.

Bon, et le bien-être dans tout ça me demanderas-tu ? Nous avons quand même sélectionné cette destination pour bénéficier de soins… Nous avons été très raisonnables étant donné que le but de notre voyage était d’abord et avant tout la papote entre copines, tu sais ce que c’est, le temps passe alors à toute vitesse et sans t’en rendre compte, tu passes de l’apéro de midi à celui du soir en une fraction de seconde ! Heureusement que personne ne te réveille le lendemain matin, ça nous a permis de continuer ces papotes si urgentes et tellement intéressantes jusqu’au milieu de la nuit. Nous n’avons pas eu trop le temps de nous consacrer à d’autres activités mais nous nous sommes quand même offert chacune un soin visage et un massage au centre Payot. Je ne suis pas une grande adepte des massages, donc, j’ai clairement préféré le soin visage. Splendide ! En sortant du centre, nous étions un peu déboussolées, trop détendues sans doute ! Mes amies, elles, ont adoré leur massage. Il ne s’agit donc pas d’une faille professionnelle, mais d’un avis personnel. Les thermes proposent aussi des soins plus ou moins similaires. En discutant avec d’autres clients, il semblerait que les deux centres se valent. Les thermes proposent des soins sur tout le séjour, si tu en souhaites plusieurs, la formule peut s’avérer intéressante.

buffetCôté cuisines, les menus proposés sont variés et on mange très correctement. Le buffet est bien fourni et il y a un vaste choix de légumes. Je peux le dire en l’ayant vécu pendant l’été : il y a moyen de respecter un régime alimentaire spécifique, même dans ce genre d’infrastructure. Cela dit, cette fois, nous ne nous sommes privées de rien… raisonnablement, bien entendu !

Il est clair que nous avons eu de la chance avec le temps, il a fait magnifique pendant quatre jours, on a souvent pris l’apéro dehors et on y a même mangé une fois ! Et puis, quand tu sais que tu risques des intempéries, tu t’équipes correctement. J’avais prévu les vêtements de pluie adéquats pour aller marcher même si le soleil n’était pas au rendez-vous.

Le Club Med, tu aimes ou pas. Si tu n’as envie de parler à personne et rester dans ton coin, je dirais que c’est beaucoup plus compliqué qu’ailleurs parce que le personnel est aux petits soins et les GO (gentils organisateurs comme on les appelle) sont souriants et très accueillants. Une véritable culture d’entreprise qui peut te déstabiliser si tu n’es pas habitué ou si tu as fait vœu de silence et de recueillement pendant tes vacances. Mais sinon, c’est plutôt agréable de te sentir accueilli. L’équipe est très sympa ! Evidemment, nous sommes venues hors saison, ce qui rend le personnel beaucoup plus disponible, attentionné et moins débordé.

Dépaysement total assuré, à seulement quatre heures de route. Je suis revenue avec des poumons tout neufs et une peau de bébé… 10 ans de moins je te disais. The new me is born !

On y retourne les filles ?

 

image_pdfimage_print

Flo Bovy

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *